Goldcorp – Mine Éléonore

Principal client pour la première phase de déploiement de la cour de transbordement, la mine Éléonore représente l’entreprise type parfaite pour démontrer l’efficacité de notre concept et modèle d’affaires.

 

LafargeHolcim

LafargeHolcim est un joueur majeur dans l’industrie des produits cimentaires. Actuel locataire de la cour de transbordement de Matagami, les produits vendus à la mine Éléonore représentent le volume de marchandises en vrac le plus important entre Matagami et la mine. C’est à partir de ce volume que notre stratégie de transport sera construite.

 

Hydro-Québec – TransÉnergie

Donneur d’ordres majeur au Nord-du-Québec, Hydro-Québec représente un acteur économique important nécessitant des approvisionnements constants en biens de toutes sortes en plus de travailler activement à la réalisation de projets spéciaux tels que la mise à niveau des groupes turbine-alternateur du complexe La Grande, ce qui s’effectuera sur une période estimée aujourd’hui à tout près de 40 ans. Hydro-Québec possède en plus de nombreuses infrastructures sur le territoire et est responsable de l’entretien de la route Transtaïga et de la route du Nord entre le poste Albanel et la route de la Baie-James.

 

Canadien National

La réputation du CN n’est plus à faire. Leader dans le monde du transport ferroviaire, l’entreprise dessert actuellement Matagami et, avec ses partenaires, possède toute l’infrastructure pour atteindre tous les marchés, peu importe leur emplacement sur la planète. Il exploite quelque 31 500 kilomètres de voies de parcours en Amérique du Nord et assure un accès ferroviaire aux trois côtes maritimes.

Véritable pilier de l’économie, le CN transporte pour un large éventail de secteurs, tels les ressources naturelles, les produits manufacturés et les biens de consommation sur un réseau ferroviaire qui couvre le Canada et le centre des États-Unis. Le CN – la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada et ses filiales ferroviaires actives – desservent les villes et ports de Vancouver et Prince Rupert en Colombie-Britannique, Montréal, Halifax, la Nouvelle-Orléans et Mobile, en Alabama, ainsi que les régions métropolitaines de Toronto, Edmonton, Winnipeg, Calgary, Chicago, Memphis, Detroit, Duluth-Superior au Minnesota et au Wisconsin, et Jackson au Mississippi. Il a en outre des liaisons avec toutes les régions de l’Amérique du Nord.

 

Société de développement de la Baie-James

À titre de mandataire du gouvernement du Québec, la Société de développement de la Baie-James (SDBJ) a pour mission de favoriser le développement économique, la mise en valeur et l’exploitation des ressources naturelles. Elle peut notamment susciter, soutenir et participer à la réalisation de projets visant le développement économique de la région.

La SDBJ est propriétaire de la route de la Baie-James, l’épine dorsale du réseau routier de la région. Elle possède également la route menant à Chisasibi et l’aéroport de La Grande-Rivière. La SDBJ exécute des mandats de gestion d’infrastructures de transport pour deux clients principaux, soit Hydro-Québec et le ministère des Transports et elle détient également une participation dans une coentreprise, propriétaire des infrastructures du km 257 de la route de la Baie-James.

Au fil des années, son expertise et sa structure régionalisée lui ont permis d’être mandatée pour effectuer la gestion de plus de 2 000 kilomètres de routes, ce qui représente plus de 50 % de réseau routier régional ainsi qu’un aéroport et deux aérodromes.